Ce week-end du 6 au 8 Août, le public américain pouvait découvrir dans les salles obscures The Suicide Squad de James Gunn mais également John and the Hole de Pascual Sisto, Bring Your Own Brigade de Lucy Walker, Naked Singularity de Chase Palmer ainsi que Even in Dreams de Savannah Ostler. Sur ces cinq nouveautés, une seule s’est imposée dans le trio de tête. Laquelle ? Analysons les chiffres.

Si elle avait débutée sous de bons auspices, la saison estivale perd de sa superbe suite aux sorties de Black Widow et Fast & Furious 9, avec un box office américain en perte de vitesse et une suite de déconvenues pour les blockbusters, comme celle vécue par The Suicide Squad – qui a pourtant réussi son assaut vers la première marche du podium.

Ainsi, même s’il est le leader du week-end, le long-métrage de James Gunn a démarré sa carrière avec seulement 26,5M$, ce qui est faible comparé à son prédécesseur – à savoir Suicide Squad de David Ayer – qui avait amassé 133,6M$ pour son lancement en 2016. Même au niveau du DCEU, cet opus se classe en bon dernier, arrivant de justesse derrière les 33M$ de Birds Of Prey. Entre une classification Rated-R, un précédent volet peu apprécié du public, une situation sanitaire qui n’est pas des plus encourageantes et sa disponibilité sur HBO Max sans surcoût, on peut dire qu’il y a tout de même quelques facteurs qui joue en la défaveur du film.

En additionnant les premiers résultats obtenus à l’international, The Suicide Squad voit ses recettes atteindre les 72,2M$ sur la surface du globe, ce qui est plutôt timide pour le moment, d’autant plus que le budget alloué à la nouvelle mission de la Task Force X est de 185M$, une somme qu’il va être difficile de renflouer, la rentabilité étant loin d’être au rendez-vous – d’autant plus que l’on ne sait pas si cette superproduction se débrouille bien sur la plateforme streaming de WarnerMedia.

Après avoir navigué en tête pour son départ en mer, Jungle Cruise doit rebrousser chemin suite au débarquement de The Suicide Squad, rétropedalant en deuxième position.

Le long-métrage de Jaume Collet-Serra – transposition cinématographique de l’attraction éponyme des parcs Disneyland – ralenti sévèrement le rythme, sa fréquentation chutant de 55,2%. En ce deuxième week-end d’exploitation, celui-ci récolte 15,6M$, pour un total s’élevant à 65,3M$ en dix jours. Le film, porté par le tandem Emily Blunt/Dwayne Johnson, continue de suivre le chemin emprunté par À La Poursuite De Demain de Brad Bird (basé sur la zone Tomorrowland des parcs à thèmes de la société aux grandes oreilles), qui avait engrangé 63,6M$ à la même période. Un score qui n’est pas des plus solide, prouvant qu’il sera difficile de réitérer l’exploit de Pirates Des Caraïbes, dont le premier opus, La Malédiction Du Black Pearl, avait récolté 46,6M$ lors de son lancement avant de rapidement devenir un phénomène avec 305,4M$ amassés rien que sur le sol américain.

Grâce aux chiffres amassés dans les autres territoires ou où il est projeté, Jungle Cruise parvient à accumulé 121,8M$ de recettes – sans compter la somme provenant de sa disponibilité sur Disney + (moyennant un accès premium de 30$), les dirigeants de la plateforme n’ayant plus communiqué leurs résultats après les 30M$ obtenus à son lancement sur la plateforme. Quoiqu’il en soit, cette aventure n’est pas le succès escompté par le studio, son budget de 200M$ n’étant loin d’être renfloué.

S’il a bu la tasse le week-end dernier en se voyant rétrogradé de la première à la troisième et dernière place du podium suite à l’arrivée de Jungle Cruise, Old limite cette fois la casse et se maintient sur cette troisième marche.

Le nouveau thriller de M. Night Shyamalan fait face à une baisse de fréquentation de 39,7% (contre 59,9% précédemment), ce qui se traduit par l’ajout de 4,1M$ à son box office US. En totalisant désormais 38,5M$, celui-ci est en passe de ne plus être l’opus le plus faible – financièrement parlant – du réalisateur, faisant désormais jeu égal avec La Jeune Fille De L’Eau, qui atteignait les 38,6M$ à la même période et avait terminé sa carrière avec 42,2M$. Un score qui peut être dépassé.

En tenant compte de ses résultats obtenus à l’étranger, Old engrange à ce jour 65,1M$ de recettes dans le monde, ce qui s’avère tout de même satisfaisant pour Universal et Shyamalan – qui a lui même financé son film – sachant que le budget alloué au film est de seulement 18M$.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s