Ce week-end du 11 au 13 Juin, le public américain pouvait découvrir sur grand écran D’Où L’On Vient de Jon M. Chu, Pierre Lapin 2 : Panique En Ville de Will Gluck mais également Queen Bees de Michael Lembeck, The House Next Door: Meet the Blacks 2 de Deon Taylor, 12 Mighty Orphans de Ty Roberts, Holler de Nicole Riegel ainsi que Final Frequency de Tim Lowry. Sur ces sept nouveautés, deux sont parvenues à se hisser dans le haut du classement. Lesquelles ? Analysons les chiffres.

Après avoir dû battre en retraite face à Conjuring 3 : Sous L’Emprise Du DiableSans Un Bruit 2 a repris la main sur le box office américain, s’imposant de nouveau sur la plus haute marche du podium.

Le long-métrage de John Krasinski a un peu mieux maitrisé sa chute, sa fréquentation diminuant cette fois de 39,5% – contre 59% précédemment. En amassant 11,6M$ en ce troisième week-end d’exploitation, cette suite réussit l’exploit d’être la première production a dépassé la barre fatidique des 100M$ dans ce monde post COVID-19, totalisant 108,9M$. Si la comparaison n’a pas vraiment lieu d’être étant donné ce contexte de reprise, notons qu’il y a deux ans à la même période, son prédécesseur avait atteint les 131,2M$.

Commençant à étendre son territoire, Sans Un Bruit 2 voit ses recettes prendre de la hauteur, s’élèvant désormais de 199,2M$, ce qui est tout simplement excellent puisque son budget, estimé à 61M$, a déjà été triplé. Vu ce succès, on comprend aisément que Paramount Pictures souhaite prolonger l’aventure avec un spin-off, qui sera écrit/réalisé par Jeff Nichols et qui est déjà planifié pour Mars 2023.

Outre l’envie de frissons, le public a également eu besoin de se décontracter et de pousser la chansonnette si l’on en croit l’arrivée de la nouveauté D’Où L’On Vient (In The Heights en V.O.) directement en deuxième position.

L’adaptation de la comédie musicale éponyme de Lin-Manuel Miranda, mise en scène par Jon M. Chu, a récolté 11,4M$ à l’occasion de son premier week-end, ce qui se révèle un résultat en deçà des projections des sites spécialisés. Pour le réalisateur, ce démarrage est inférieur à la quasi-totalité de ses films, ne battant que Jem Et Les Hologrammes – sa précédente incursion dans le genre – qui avait débuté avec seulement 1,4M$ en 2015.

Sorti uniquement sur le territoire US et disponible sur la plateforme HBO Max – durant trente jours – D’Où L’On Vient doit pour le moment se contenter des recettes précédemment cités et l’on espère que son budget de 55M$ pourra être rentabiliser d’ici sa fin de carrière.

La seconde nouveauté à se frayer un chemin dans le Top 3 est Pierre Lapin 2 : Panique En Ville, qui a réussi à attirer petits et grands dans les salles obscures, lui permettant ainsi de débarquer directement sur la troisième marche du podium.

Le film de Will Gluck a engrangé 10,4M$ pour ses débuts sur le territoire américain, ce qui constitue un démarrage inférieur au premier opus – qui avait amassé 25M$ pour son premier week-end il y a trois ans. Si ce score n’est pas des plus prometteurs, le contexte sanitaire et la concurrence font qu’il doit être relativiser. d’autant plus qu’il est supérieur à celui réalisé par le dernier Disney en date (Raya Et Le Dernier Dragon, qui a récolté 8,5M$ pour son lancement il y a trois mois).

Déjà exploité à l’international, Pierre Lapin 2 : Panique En Ville voit ses recettes atteindre les 68,3M$ sur la surface du globe, ce qui est de bon augure pour la suite de sa carrière puisque son budget de 45M$ devrait être finalement doublé et le long-métrage s’avérer rentable pour Sony Pictures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s