Ce week-end du 9 au 11 Avril, le public américain pouvait découvrir dans les salles obscures Voyagers de Neil Burger, principale nouveauté proposée aux côtés de Moffie d’Oliver Hermanus, seulement projetée dans 51 salles, une faible combinaison l’éloignant d’entrée du haut du classement. Voyagers y est t-elle parvenue ? Analysons les chiffres.

Après s’être taillé la part du lion et avoir réveillé un système économique en sommeil depuis un an, Godzilla vs Kong continue de faire des ravages avec un duel au sommet s’opèrant une fois de plus sur la plus haute marche du podium.

S’il conserve son trône, notons tout de même que pour son deuxième week-end sur le sol américain, le long-métrage d’Adam Wingard fait face à une lourde perte puisque sa fréquentation diminue de 58,4% ce qui n’est pas rien. En ajoutant 13,4M$ à son box office, ce choc des Titans engrange désormais 69,5M$ et ce en douze jours, ce qui est tout simplement le meilleur résultat pour un long-métrage sorti depuis le début de la pandémie de COVID-19. Le précédent détenteur du titre, Tenet, avait terminé sa carrière avec 57,9M$. En ce qui concerne le MonsterVerse, ce quatrième opus navigue à un niveau légèrement inférieur à celui de son prédécesseur Godzilla II : Roi Des Monstres, qui à la même période cumulait 78,5M$, pour un total s’élevant à 110,5M$, un score qui n’est pas impossible à atteindre et qui serait exceptionnel en cette période compliquée.

Le succès de Godzilla vs Kong se confirme avant tout à l’étranger puisque grâces aux revenus obtenus dans les pays où il est exploité, le film culmine déjà à 357,8M$ de recettes, ce qui est excellent car signifiant qu’il fera mieux que Godzilla II et ses 386,6M$. Si nous ne connaîtrons jamais les chiffres de HBO Max, il va sans dire que la rentabilitéest déjà au rendez-vous pour Warner Bros. et Legendary Pictures puisque le budget du film est estimé à 155M$.

Suite à sa déconvenue du week-end dernier, Nobody se ressaisi et ne se laisse pas abattre, parvenant à remonter d’une place et a occuper la deuxième marche.

L’actioner, réalisé par Ilya Naishuller freine sa chute, sa fréquentation ne diminuant que de 11,7% (contre 55% précédemment) ce qui se traduit par l’ajout de 2,6M$ à son box office, qui s’élève désormais à 15,6M$ depuis sa sortie. Un chiffre qui reste satisfaisant par les temps qui courent d’autant plus que celui-ci est supérieur au total de Hardcore Henry, précédent essai du réalisateur, qui avait amassé 9,2M$ il y a cinq ans. Cette première incursion dans ce genre de Bob ‘Saul Goodman’ Odenkirk fait également mieux que les deux derniers volets du Liam Neeson-verse qui ont débarqué ces derniers mois, à savoir Good Criminal et Le Vétéran, qui ont totalisé respectivement 14,1M$ et 15,2M$.

En cumulant ces résultats avec ceux recueillis à l’international, Nobody voit ses recettes mondiales grimper à 28,7M$, ce qui est positif puisque son budget de 16M$ sera bientôt doublé, ce qui est prometteur sachant qu’en plus le film a encore plein d’autres territoires à conquérir dont la France.

Face à la combativité de Nobody, The Unholy, porté notamment par Jeffrey Dean Morgan et Katie Aselton, a perdu sa deuxième place et se rapproche de la sortie du Top 3, refermant le podium du week-end.

Malgré cette rétrogradation, le film d’horreur réalisé par Evan Spiliotopoulos, adaptation du roman Sanctuaire de James Herbert, maîtrise sa descente avec une fréquentation ne diminuant de 23,9%, pour un deuxième week-end s’élevant à 2,4M$. En dix jours, le long-métrage a ainsi totalisé 6,7M$ aux États-Unis soit un score certes moyen mais correct comparé aux précédents longs-métrages du genre sortis depuis le début de l’année, qui n’ont pas attiré les foules (exemple récent, Wrong Turn, qui a amassé 1M$ depuis fin Janvier).

Sorti dans une poignée de territoires, The Unholy doit se contenter de peu à l’international (233 582$), ce qui se traduit par 6,9M$ de recettes. Si son budget n’a pas étécommuniquépar Screen Gems mais celui-ci est considérécomme peu élevépar les spécialistes donc il y a des chances pour que le long-métrage fasse des profits en fin de course .


Concernant les nouveautés proposées ce week-end, Voyagers a démarré sa carrière US en cinquième position, amassant 1,3M$ en trois jours tandis que Moffie à dû se contenter de la vingt-deuxième place avec un premier week-end à 15 000$.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s