Source inépuisable d’inspiration pour les cinéastes et dramaturges depuis sa publication il y a de cela cent-soixante-dix-huit ans, Les Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas fait partie des incontournables de la littérature française, propice à l’évasion et à l’action. On dénombre d’ailleurs pas moins d’une cinquantaine d’adaptations – plus ou moins fidèles – du roman sur le petit et le grand écran depuis le début du XXe siècle. Un engouement qui n’est plus à démontrer, de nouvelles productions dérivées des pérégrinations de D’Artagnan et ses fidèles compagnons débarquant encore régulièrement, histoire de conquérir de nouveaux publics.

Cherchant à redonner du souffle au genre de cape et d’épée, l’une de nos majors françaises, Pathé, s’est rappelée du lien unissant nos mousquetaires et les spectateurs, ceux-ci ayant dans la plupart répondu à l’appel de l’aventure. Bien décidée à jouer la carte du grand spectacle pour faire rebondir la fréquentation dans les salles obscures, la société co-dirigée par Jérôme Seydoux s’est lancée dans la production d’un diptyque revisitant le récit de Dumas.

Réalisée par Martin Bourboulon (Eiffel) d’après un scénario confectionné par Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte (Le PrénomPapa ou Maman), cette nouvelle incursion au cœur de la cour de Louis XIII voit François Civil endosser le rôle de D’Artagnan tandis que Vincent Cassel (Athos), Pio Marmaï (Porthos) et Romain Duris incarneront respectivement Athos, Porthos et Aramis. Comprenant également au casting Vicky Krieps,, Louis Garrel ou encore Eva Green, cette relecture retrace la formation du quatuor alors que plane à l’horizon la menace d’une Guerre avec l’Angleterre. Devant unir leurs forces face aux menaces mettant en péril l’équilibre de la France, notamment les manigances de Milady de Winter – prête à tout pour étancher sa soif de pouvoir – nos hommes de loi ne ménageront pas leurs efforts.

Mettant l’accent sur l’action, les premières images promettant bon nombre de moments de bravoure, cette superproduction hexagonale devrait à coup sûr marquer l’année 2023Les Trois Mousquetaires : D’Artagnan débarquera le 5 avril puis Les Trois Mousquetaires : Milady prendra la suite le 13 décembre. Un projet d’envergure, doté d’un budget de 80M$, qui s’avère être un réel pari dans un contexte où bon nombre de films français se sont retrouvés en difficulté.

Synopsis :

Du Louvre au Palais de Buckingham, des bas-fonds de Paris au siège de La Rochelle… Dans un Royaume divisé par les guerres de religion et menacé d’invasion par l’Angleterre, une poignée d’hommes et de femmes vont croiser leurs épées et lier leur destin à celui de la France.

Laisser un commentaire