Huit ans après son premier long-métrage, Je suis à vous tout de suite, la réalisatrice Baya Kasmi se réessaye à l’exercice de la réalisation avec Youssef Salem a du succès, une nouvelle comédie synonyme de retrouvailles avec Ramzy Bedia et Vimala Pons – qui étaient de la partie lors de ses premiers pas au septième art. Au menu de deuxième film, les déboires d’un écrivain raté alors qu’il rencontre enfin le succès.

Teaser #1

Teaser #2

Teaser #3

Avec ce second essai, Baya Kasmi poursuit son analyse de la cellule familiale, entamée dans Je suis à vous tout de suite, en se consacrant aux non-dits et secrets pouvant semer la zizanie au sein d’une fratrie. Cumulant les échecs dans le domaine littéraire, Youssef Salem ne s’attendait surtout pas à réussir à concilier public et critique, d’autant plus avec un ouvrage où il a mis en scène son propre clan, sans que ceux-ci ne soient au courant. Hasard de la vie, ce livre va être l’occasion pour l’auteur en galère de trouver ce succès qu’il n’espérait plus.

Petit bémol – et de taille – cette soudaine exposition médiatique va mettre sous le feu des projecteurs sa famille qui, pour le moment vivent dans l’ignorance quant à leur place de choix dans le roman écrit par Youssef – qui a pris de grandes libertés avec la réalités des choses. Comment les siens vont-ils réagir face à cette situation ? Là est tout le sujet du film, qui va permettre à Ramzy Bedia de partager l’affiche avec Vimala Pons certes mais également avec sa propre sœur Melha Bedia, Noémie Lvovsky, Caroline Guiela Nguyen, Oussama Kheddam, Abbes Zahmani, Tassadit Mandi ou encore Lyes Salem.

Les liens du sang vont-ils se distendre face à la gloire ? Une question qui trouvera sa réponse le 18 janvier 2023 dans les salles obscures.

© Stéphanie Branchu

Synopsis :

Youssef Salem, 45 ans, a toujours réussi à rater sa carrière d’écrivain. Mais les ennuis commencent lorsque son nouveau roman rencontre le succès car Youssef n’a pas pu s’empêcher de s’inspirer des siens, pour le meilleur, et surtout pour le pire. Il doit maintenant éviter à tout prix que son livre ne tombe entre les mains de sa famille…

Laisser un commentaire