Après avoir mis le feu aux poudres en octobre dernier, Michael Myers attend patiemment l’arrivée de l’automne afin de revenir en force pour parachever son œuvre avec Halloween Ends, troisième et ultime opus de la franchise sous l’égide de Bluhmouse. Au programme, un dernier affrontement avec sa nemesis, Laurie Strode (Jamie Lee Curtis), bien déterminée à régler définitivement son cas à notre boogeyman…

En 2018, Jason Blumhouse a eu le nez creux en faisant ressurgir des enfers l’un des méchants les plus redoutables du septième art, avec à la clé un reboot couronné de succès. Sous la direction de David Gordon Green, Halloween est devenu l’opus le plus rentable de la franchise avec 255,6M$ de recettes mondiales (pour un budget s’élevant à 10M$), donnant – logiquement – de continuer à parcourir ce terrain de jeu macabre.

En a résulté la mise en place d’un diptyque, histoire de conclure dans le sang et la violence les tribulations de Michael Myers et de la sororité Strode, amenés à croiser le fer dans la souffrance. Ce que l’on a pu constater dans Halloween Kills, où notre implacable tueur a semé la mort d’un bout à l’autre de la petite bourgade d’Haddonfield, touchant en plein cœur son ennemie préférée en guise d’apothéose. Si les critiques de cette première partie étaient mitigée, financièrement parlant le succès était une fois de plus au rendez-vous avec un box office mondial s’élevant à 131,6M$ – ce qui en a fait le deuxième opus le plus lucratif de la saga horrifique – qui a déjà quarante-quatre ans au compteur.

Avec une vengeance en ligne de mire pour Laurie et sa petite-fille, ce match retour entre le chasseur et ses proies de choix promet de refermer ce chapitre sur un règlement de comptes brutal. Qui va ressortir vivant de cette confrontation ? (dans l’histoire de la franchise, le personnage de Jamie Lee Curtis a connu plusieurs défaites au gré des suites et reboot). Nous le découvrirons le 19 octobre dans les salles obscures.

Universal Pictures

Laisser un commentaire