S’il a toujours été populaire, le très prolifique Stephen King a davantage le vent en poupe depuis quelques années, ses romans continuant de se vendre comme des petits pains tout en attirant la curiosité les producteurs, que ce soit sur le petit ou le grand écran. Une tendance qui se confirme encore actuellement, de nouvelles versions de Firestarter et de Salem’s Lot étant notamment attendues pour les prochains mois dans les salles obscures – alors qu’un remake de Running Man et un préquel de Simetierre sont en développement du côté d’Universal Pictures et de la plateforme Paramount +. Niveau télévision, notons parmi une multitude de projets, l’ambition de Netflix de porter Le Talisman – co-écrit avec Peter Straub – sur sa plateforme. Si vous pensiez que cet engouement allait se tasser, détrompez-vous, le site américain Variety nous informant de la volonté de HBO Max de tirer également profit de la vaste bibliographie de l’auteur.

Si l’envie de s’aventurer dans les sombres couloirs de l’Overlook Hotel n’est plus à l’ordre du jour, le spin-off de Shining chapeauté par J.J. Abrams ayant été remisé au placard, les dirigeants de WarnerMedia ont décidé de jeter leur dévolu sur une autre propriété intellectuelle en leur possession : Ça. Après avoir été adapté avec succès au cinéma par Andy Muschietti, son diptyque ayant récolté au total près de 1,2 milliard de dollars dans le monde, l’œuvre de King va prochainement arriver dans le petit monde du streaming. Portée par le réalisateur, sa femme Barbara Muschietti et le scénariste Jason Fuchs, qui en seront les producteurs exécutifs, cette future série, intitulée pour le moment Welcome to Derry servira de préquel aux deux longs-métrages sortis en 2017 et 2019.

S’il devrait s’ancrer dans les années 1960 et revenir sur les événements précédant Ça – Chapitre Un, cette excursion à Derry sera également l’occasion de lever le voile sur un certain boogeyman…Comme vous pouvez vous en douter, l’ombre du perturbant Grippe-Sou (Pennywise en V.O.) va planer au-dessus de la série, ce dernier étant étroitement lié à l’histoire de cette petite ville maudite du Maine. De quoi en savoir plus sur ce sinistre clown et le Macroverse, d’où la créature est originaire. Tissée par Andy Muschietti et Jason Fuchs, l’histoire de cette série dérivée reste encore floue niveau détails, ces lignes directrices servant à convaincre les dirigeants de HBO Max. Si le feu vert est donné, la question sera de savoir si nous retrouverons devant l’écran Bill Skarsgård, qui a incarné le monstre aux dents acérés dans les deux opus produits par Warner Bros.

Welcome to Derry vient en tout cas appuyer la stratégie dernièrement employée par la plateforme, qui est de se reposer sur des franchises cinématographiques pour proposer du contenu dérivé. Le DC Extended Universe peut en témoigner, notamment à travers la volonté de prolonger The Batman à travers divers shows, se centrant sur Oswald Cobblepot ou encore l’asile d’Arkham.

© Warner Bros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s