Quatre ans après Baby Driver, qui est devenu le plus gros succès de sa carrière avec 226,9M$ de recettes dans le monde, Edgar Wright revient à ses premières amours pour sa sixième réalisation, intitulée Last Night In Soho, à savoir l’horreur. Mais contrairement à Shaun Of The Dead, le ton ne sera pas à l’humour ni à la parodie, le metteur en scène britannique se montrant plus sombre que d’habitude avec un thriller lorgnant du côté du fantastique, comme le confirme les premières images du film, dévoilées par Universal Pictures.

Jouant la carte du mystère, Edgar Wright nous convie à une immersion psychédéliquement angoissante dans le Londres des années 60, théâtre d’une rencontre pour le moins énigmatique entre deux jeunes femmes, incarnées par Anya Taylor-Joy et Thomasin McKenzie, issues de deux époques différentes.

Co-écrit par le réalisateur et Krysty Wilson-Cairns, qui s’est faite remarquer il y a peu avec 1917 dont elle a signée le scénario aux côtés de Sam Mendes, Last Night In Soho semble mélanger les genres avec au menu un mystérieux voyage dans le temps, qui plonge Eloise, le personnage de McKenzie dans le passé et lui fait partager le quotidien de son idole, Sandie, une star en devenir (Taylor-Joy) dont le destin va être bouleversé. Dans la peau de cette femme qu’elle admire, notre héroïne va s’aventurer dans un monde de faux semblants où l’horreur n’est jamais bien loin. Entre atmosphère étouffante et paranoïaque, cette virée cauchemardesque s’annonce prometteuse, les images révélées donnant envie d’en savoir plus…

Comprenant également au casting la regrettée Diana Rigg mais également Matt Smith, Terence Stamp, Michael Ajao, Synnøve Karlsen et Rita Tushingham, Last Night In Soho aurait dû sortir l’année dernière sur les écrans mais la pandémie de COVID-19 est passée par là, repoussant plus d’une fois le long-métrage, qui débarquera finalement le 10 Novembre.

Synopsis :

Last Night In Soho met en scène l’histoire d’une jeune femme passionnée de mode et de design qui parvient mystérieusement à retourner dans les années 60 où elle rencontre son idole, une éblouissante jeune star montante. Mais le Londres des années 60 n’est pas ce qu’il parait, et le temps semble se désagréger entrainant de sombres répercussions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s