Ce week-end du 7 au 9 Mai, le public américain pouvait découvrir sur grand écran Un Homme En Colère de Guy Ritchie mais également Here Today de Billy Cristal, The Water Man de David Oyelowo, Walking with Herb de Ross Marks, The Human Factor de Dror Moreh et State Funeral de Sergei Loznitsa. Sur ces six nouveautés, une seule s’est imposée sur le podium. Laquelle ? Découvrons-le en analysant les chiffres.

Après avoir montré des signes de reprise, le box office américain perd quelque peu en puissance alors que s’installe une période de transition en ce mois de Mai, alors que les blockbusters de la saison estivale vont bientôt pointer le bout de leur nez. Malgré tout, signalons une arrivée remarquée de Jason Statham sur le plus haute marche du podium avec Un Homme En Colère, qui déloge Demon Slayer de son trône.

Pour son premier week-end d’exploitation, le nouveau film d’action de Guy Ritchie a récolté 8,1M$, ce qui en fait un démarrage légèrement inférieur à celui de The Gentlemen – sa précédente réalisation – qui avait débuté avec 10,6M$ il y a deux ans. Au niveau de la collaboration entre ce dernier et Jason Statham, ce résultat est plus que satisfaisant car supérieur à la carrière totale d’Arnaques, Crimes Et Botanique (3,7M$) de même que Revolver (84 738$) et faisant jeu égal avec Snatch, qui avait amassé 8M$ lorsque de sa projection sur l’ensemble du territoire US.

Déjà sorti dans quelques pays à l’international, Un Homme En Colère voit ses recettes mondiales atteindre les 25,7M$, un score honnête qui laisse de l’espoir quant à une possible rentabilité, son budget étant estimé à 50M$, un seuil que ce remake du Convoyeur de Nicolas Boukhrief devrait dépasser en fin de carrière.

S’il a remporté son deuxième round face à Mortal Kombat le week-end dernier, Demon Slayer : Le Train De L’Infini a dû concéder la défaite face à Jason Statham et Un Homme En Colère, devant battre en retraite et passer de la première à la deuième place.

Le film d’animation de Haruo Sotozaki continue de perdre beaucoup de terrain, voyant sa fréquentation diminuer de 52,4% (contre 69,7% précédemment), une chute se traduisant par l’ajout de seulement 3M$ à son box office, qui totalise 37,1M$ depuis le 23 Avril soit un excellent chiffre. Détenteur du titre meilleur démarrage pour un long-métrage en langue étrangère en surpassant les 17,8M$ de Hero de Zhang Yimou, ce passage au format long est une réussite pour Demon Slayer, qui est la troisième production animée japonaise la plus rentable au pays de l’Oncle Sam, se rapprochant doucement mais sûrement du numéro 2, Pokémon 2 : Le Pouvoir Est En Toi, qui avait amassé 43,7M$ en 2000.

Le succès de Demon Slayer : Le Train De L’Infini se vérifie également à l’étranger, ses recettes mondiales culminant à de 432,9M$ un score dantesque que l’on doit en grande partie au box office japonais, qui compose 80% de ce chiffre. Cette première aventure cinématographique est donc un véritable raz-de-marée ouvrant naturellement la voie à de futures suites.

Malgré un premier combat victorieux lors de son démarrage, Mortal Kombat n’a pas su réitérer l’exploit lors des deux matchs suivants, ne cessant de prendre des coups et de perdre en puissance, devant se contenter de la troisième et dernière marche du podium.

Pour son troisième week-end d’exploitation, le long-métrage de Simon McQuoid a vu sa fréquentation en prendre un fois de plus un sacré coup avec une baisse de l’ordre de 61,9%, n’amassant plus que 2,3M$ en trois jours, pour un box office qui culmine à ce jour à 37,8M$. Avec une classification Rated-R et sa disponibilité sur HBO Max, ce résultat reste donc satisfaisant. Si on le compare aux précédentes adaptations de la franchise vidéoludique éponyme, il est désormais acté que ce reboot ne surpassera jamais le Mortal Kombat de Paul W. S. Anderson, qui avait terminé sa carrière avec 70,4M$ en 1995. La bonne nouvelle est qu’il vient de battre Mortal Kombat : Destruction Finale de John R. Leonetti qui lui avait amassé 35,9M$ en 1997.

Déjà sorti dans quelques pays (en France le film sera disponible en achat digital dès le 12 Mai), Mortal Kombat voit ses recettes grimper à 72,5M$ sur la surface du globe, confirmant que la rentabilité sera au rendez-vous pour cette nouvelle partie sur grand écran – son budget étant de 55M$. La direction prise par Warner Bros porte donc ses fruits et il se pourrait que l’univers MK continue de se développer au cinéma.

1 commentaire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s