[Cinéma] Universal Pictures développe une nouvelle version de Wolfman avec Ryan Gosling

Après le succès de Invisible Man, la relecture de L’Homme Invisible par Leigh Whannell avec Elisabeth Moss au casting, qui est parvenue a engranger 122,9M$ de recettes dans le monde, Universal Pictures va profiter de cette belle lancée pour mettre les bouchées doubles quant à son projet d’expansion concernant son catalogue horrifique.

Le studio possède en effet les droits d’un sacré bestiaire, ayant produits depuis le début du XXème siècle bon nombre de longs-métrages mettant à l’honneur des monstres et créatures cultes de la littérature et de la culture populaire. Cet univers cinématographique, appelé communément Universal Monsters a ainsi développé des franchises sur Dracula , le monstre de Frankenstein et sa fiancée, la Momie, le Fantôme De L’Opéra , l’Étrange Créature Du Lac Noir mais également L’Homme Invisible et Le Loup-Garou, qui nous intéresse justement dans ce cas précis.

Wolfman

©Universal Pictures

Dix ans après Wolfman de Joe Johnston, qui était un remake du film original réalisé par George Waggner en 1941 et connu en France sous le titre Le Loup-Garou, un nouveau projet centré autour du lycanthrope est en développement, comme le rapporte Variety.

Voulant recréer la formule gagnante d’Invisible Man, Universal Pictures poursuit sa collaboration avec la société de production Blumhouse, devenue depuis quelques années une valeur sûre dans le domaine de l’horreur avec ses films à petits budgets (généralement de l’ordre de 5M$), rapidement rentables. Au scénario de ce futur Wolfman, nous retrouvons Lauren Schuker Blum et Rebecca Angelo, qui ont officié sur la série Orange Is The New Black. Leur script sera basé sur une idée pitchée par Ryan Gosling, qui se veut moderne et dans la tonalité de Night Call de Dan Gilroy (2014), thriller qui se centrait sur les dérives de la presse à sensation. En plus de cela, l’acteur est en pourparlers pour incarner le rôle principal et montrer les crocs dans la peau du fameux loup-garou au cœur de cette relecture.

La triste époque du Dark Universe, qui se voulait un univers partagé entre tous ces monstres made in Universal et n’a duré que le temps d’un opus, La Momie d’Alex Kurtzman, semble bien loin désormais et cette nouvelle stratégie employée semble être un meilleur moyen de développer ce catalogue horrifique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s