Merrily We Roll Along : le nouveau défi de Richard Linklater

Alors que sa dernière réalisation, le remake de Bernadette A Disparu, vient de sortir aux États-Unis (aucune date concernant la France pour le moment), Richard Linklater a déjà un nouveau projet en tête, qui s’annonce ambitieux.

Selon le site Collider, son prochain long-métrage sera une adaptation de Merrily We Roll Along, comédie musicale de Stephen Sondheim et George Furth créée en 1981 et jouée mainte et maintes fois à Broadway, elle-même basée sur la pièce de théâtre éponyme écrite par George S. Kaufman et Moss Hart en 1931.

Merrily-We-Roll-Along

La particularité de Merrily We Roll Along est sa non-linéarité, l’histoire se déroulant à rebours, sur une période de vingt ans. Centré sur Franklin Shepard, talentueux compositeur devenu producteur à Hollywood, la comédie musicale nous raconte les différentes étapes de sa vie l’ayant mené vers la gloire et le succès ainsi que la relation unique qui le relie à ses deux amis Mary et Charles, le tout se déroulant des années 1976 à 1957.

Cette idée de jouer avec la temporalité va permettre à Richard Linklater de relever un défi de taille, supérieur à celui établi avec Boyhood. Si vous vous rappelez du film, sorti en 2014 avec au casting Ethan Hawke, Patricia Arquette (qui a obtenu l’Oscar Du Meilleur Second Rôle)et Ellar Coltrane, ce dernier s’était tourné sur une période de douze ans, relatant l’enfance du jeune Mason (Coltrane) dans sa famille recomposée, de ses six ans à sa majorité.

Linklater s’apprête donc à repousser ses limites puisque cette fois, c’est un tournage de vingt ans qui l’attend, ce dernier voulant respecter la temporalité de l’oeuvre. Le producteur Jason Blum devrait l’accompagner dans ce challenge et produire Merrily We Roll Along sous la bannière Blumhouse. Quant à la distribution, Ben Platt (Pitch Perfect) et Beanie Feldstein (Booksmart) rejoignent cette aventure unique et camperont respectivement Franklin Shepard et Mary Flynn.

Se dire que nous ne verrons Merrily We Roll Along que d’ici 2039, si tout va bien, n’est-ce pas un peu irréel ? Richard Linklater va t-il réussir ce défi qu’il s’impose ? On se revoit dans vingt ans pour en reparler !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s