[Cinéma] Vos coups de coeur/déceptions du mois d’Avril

Comme vous le savez, sur SeriesDeFilms vous avez l’occasion de partager librement vos opinions cinématographiques lors d’une double rubrique, Coups De Coeur/Déceptions où vous pouvez nous faire part de vos ressentis concernant les longs-métrages découverts durant le mois.

En Mars, vous aviez évoqué Us de Jordan Peele, Ma vie avec John F. Donovan de Xavier Dolan, Captain Marvel d’Anna Boden et Anna Fleck, Le Mystère Henri Pick de Rémi Bezançon, Rebelles d’Allan Mauduit, Qui M’Aime Me Suive de José Alcala et Damien Veut Changer Le Monde de Xavier De Choudens concernant vos coups de coeur. Au niveau des déceptions, Us et Captain Marvel ont également été cités, ainsi que Dragon Ball Super : Broly de Tatsuya Nagamine.

Pour ce nouveau numéro, nous avons décidé de réunir avis positifs et négatifs, la majorité des personnes participantes ayant regroupés les deux dans leur compte-rendu, ainsi vous avez deux articles en un, ce qui facilite la lecture.

CoupDeCoeurDéception

En regroupant vos différentes critiques, force est de constater que le genre super-héroïque a dominé en ce mois d’Avril.

Débutons avec les nouveaux participants comme Stéphane qui nous a fait part de son émotion lors de sa découverte d’Avengers : Endgame d’Anthony et Joe Russo.

Il y a onze ans Iron Man inaugurait un univers qui n’allait cesser de s’agrandir et de tutoyer les sommets du box office, le MCU. Vingt-et-un films après ce premier volet mis en scène par Jon Favreau, un premier chapitre se ferme non sans un pincement au cœur pour le fan que je suis. 

Après l’arrivée cataclysmique de Thanos durant Avengers : Infinity War, le pire était arrivé pour nos héros et l’attente était à son maximum pour nous spectateurs, qui nous demandions comment tout cela allait pouvoir finir. 

Les trois heures de film sont passées à toute vitesse et la formule Marvel a été une nouvelle fois efficace, Endgame nous rappelant pourquoi on aime ces super-héros. Dans un festival d’émotions nous passons des larmes au rire et la dernière heure du film nous offre un affrontement épique, que l’on trépignait de voir à l’écran. Certes tout n’est pas parfait mais le résultat est jouissif et cette conclusion est plus que satisfaisante.

Au contraire Audrey a été déçue par le déroulement de ce quatrième volet d’Avengers et nous fait par de ce qui l’a gênée :

Fortement attendu, Avengers : Endgame est une immense douche froide alors qu’Infinity War avait su se révéler surprenant. Hélas, la noirceur attendue laisse vite place à un humour que l’on aurait aimé de pas voir dans cette suite aux si grands enjeux. Ce ton si léger est parfois contrebalancé par une bonne dose d’intensité notamment lors de la dernière partie du film mais que c’est énervant de voir certains personnages phares du MCU être sacrifiés sur l’autel de la comédie. J’ai également été confuse par le procédé utilisé concernant l’intrigue avec les Pierres d’Infinités (je reste vague pour ne pas spoiler les lecteurs qui ne l’auraient pas encore vu) qui ne semble pas cohérente dans son explication et son exécution. Ces défauts ont gâché mon expérience ciné mais je peux tout de même avouer que la fin d’Endgame apporte cette émotion que j’aurais voulu plus présente.

Par contre, cette dernière a plutôt apprécié Shazam! de David F. Sandberg, super-héros de la Distinguée Concurrence (DC Comics) :

Alors que je n’en attendais rien, j’ai finalement aimé la candeur et la fraîcheur qui a emané de Shazam!, qui sait pertinemment qu’il ne révolutionne pas le genre et se veut être un divertissement familial. Si la comédie domine et fonctionne c’est avant tout grâce au duo Zachary Levi/Zack Dylan Glazer qui est attachant. Mention spéciale à Mark Strong qui se plaît à camper les méchants.

Quant à Adrien, plusieurs longs-métrages ont retenu son attention et certains lui ont davantage plu que d’autres :

J’aimerai commencer ma revue avec Mon Inconnue de Hugo Gélin qui est une comédie romantique française réussie et qui ne manque pas de charme grâce au duo formé par François Civil et Joséphine Japy sans oublier le génie comique de Benjamin Lavernhe à qui l’on doit les meilleures répliques du film. En nous plongeant dans l’univers de la science-fiction, avec un écrivain à qui tout sourit qui ne voit pas qu’il s’éloigne petit à petit de sa femme jusqu’au jour où il se réveille dans un monde parallèle où il n’est pas auteur et n’a jamais rencontré l’amour de sa vie. De ce point de part fantastique, Hugo Gélin nous fait suivre la quête de notre personnage principal pour reconquérir le coeur de sa dulcinée, devenue une inconnue et parvient à nous émouvoir et nous faire rire grâce à un scénario bien ficelé.

J’ai ensuite eu l’occasion de voir Tel Aviv On Fire de Sameh Zoabi qui est une comédie traitant de manière loufoque du conflit israélo-palestinien et y parvient avec humour avec cette histoire rocambolesque de Salam, un palestinien qui est stagiaire sur un soap-opéra fauché et qui va se retrouver emmêler dans une suite de mésaventures suite à son arrestation par un soldat israélien, fan de ce programme. Un film drôle et profondément humaniste qui propose une vision peu abordée de ce sujet si fragile.

Quelle ne fût pas ma déception devant le remake de Simetierre réalisé par Kevin Kölsch et Dennis Widmyer, qui est à des années lumières du long-métrage de Mary Lambert qui avait su être dérangeant et marquant. Là l’ennui pointe rapidement le bout de son nez et tous les effets créés pour nous effrayer tombent à l’eau. On se sent gêné par le casting, qui tente tant bien que mal de croire en ces histoires de revenants mais rien n’y fait, la tension est aux abonnés absents. Revoyez l’original ou mieux encore lisez la nouvelle de Stephen King, très glauque. 

Continuons avec la blogueuse SacriLedge, une fidèle de la rubrique, qui nous partage ses avis sur les longs-métrages visionnés en Avril :

Les coups de coeur :

– Captive State : j’appréhendais un peu d’aller voir un film de SF pour adolescents (notamment en raison du design de l’affiche et du montage de la bande-annonce) mais j’ai été agréablement surprise. Le film se tient dans sa globalité et maintient le suspense autour des extra-terrestres pendant une bonne partie de l’action. Mention spéciale à Vera Farmiga qui est décidément une très bonne actrice !

– Shazam : même postulat de départ pour Shazam, je pensais m’ennuyer quelque peu, d’autant plus que je ne suis pas forcément fan de super-héros et que je ne le connaissais même pas. La dose d’humour est bien présente et accessible à tous, la fin est un peu télescopée et prévisible mais le tout permet de passer un bon moment, en se laissant guider dans cet univers moins connu mais tout aussi plaisant.

– Simetierre : j’avais peu apprécié Ça et ai trouvé Simetierre plus réaliste et de fait plus percutant dans son scénario. Certains moments sont très forts mais l’angoisse n’est pas présente à tout-va. Le film va à l’essentiel et tient son public jusqu’au bout.

– MCU : Oui je mets Captain Marvel et Avengers dans le même panier car je les ai tous les deux appréciés : le premier pour son chat, le second pour son raton-valeur. Blague à part on est sur un très bon niveau d’effets spéciaux (SL Jackson !) et le rendu est visuellement incroyable. J’ai noté quelques incohérences dans Endgame et on va dire que la suspension d’incrédulité à bon dos, mais le final reste plus qu’appréciable et permet de clôturer la phase comme il se doit, si l’on évite de se poser trop de questions.

Et le coup de bof affreux, il n’y en a qu’un, c’est Tanguy Le Retour. Les gags tombent à plat, on s’ennuie ferme pendant le premier tiers et le film ne se réinvente pas vraiment, pensant que ce qui plaisait au public avant serait toujours le cas maintenant. Et même si Tanguy est rentré dans le langage commun, le premier film n’était pas un chef-d’oeuvre non plus. À voir si la suite des Petits Mouchoirs commet la même erreur.

Terminons avec Thibaut, un participant de la première heure qui a eu plusieurs coups de coeur ce mois-ci :

Ce mois-ci, 3 films très différents ont retenus mon attention:

– J’ai regardé « Blanche comme Neige », le nouveau film d’Anne Fontaine avec Charles Berling, Isabelle Huppert, Benoit Poelvoorde et Lou de Laâge dans le rôle titre, c’est une relecture du chef d’œuvre des frères Grimm mis au goût du jour dans une version sensuelle et fantasque. C’est réussi avec un casting excellent.
« Claire, jeune femme d’une grande beauté, suscite l’irrépressible jalousie de sa belle-mère Maud, qui va jusqu’à préméditer son meurtre. Sauvée in extremis par un homme mystérieux qui la recueille dans sa ferme, Claire décide de rester dans ce village et va éveiller l’émoi de ses habitants… Un, deux, et bientôt sept hommes vont tomber sous son charme ! Pour elle, c’est le début d’une émancipation radicale, à la fois charnelle et sentimentale… ».

– J’ai regardé également « Tanguy le retour » avec André Dussolier, Sabine Azéma, Éric Berger dans le rôle titre, Annelise Hesme et Gaspard Proust qui est la suite du film culte d’Étienne Chatillez 18 ans après. C’est encore plus incisif et mordant que le premier qui traite désormais des enfants boomerang. Le réalisateur n’a pas dit son dernier mot. Sabine Azéma se fait trop rare au cinéma.
 » 16 ans plus tard, Tanguy, qui a maintenant 44 ans, revient chez ses parents avec sa fille Zhu sous le bras car Meï Lin l’a quitté. Catastrophés de voir leur « tout-petit » dans cet état, Paul et Édith font tout pour lui redonner goût à la vie, sans réaliser que ce faisant, ils tressent la corde pour se pendre. Car Tanguy recommence à se sentir bien chez ses parents… »

– Pour terminer, j’ai regardé ‘l’adieu à la nuit », 8ème collaboration du savoureux tandem André Téchiné – Catherine Deneuve : c’est un excellent film sur un sujet d’actualité. Aucune famille n’est a l’abri et peut donc se sentir très concernée. Catherine Deneuve est comme toujours lumineuse. Les travellings sont magnifiques.
« Muriel est folle de joie de voir Alex, son petit-fils, qui vient passer quelques jours chez elle avant de partir vivre au Canada. Intriguée par son comportement, elle découvre bientôt qu’il lui a menti. Alex se prépare à une autre vie. Muriel, bouleversée, doit réagir très vite… »


Merci à vous cinq d’avoir partagé avec nous vos coups de coeur ! Si d’autres personnes veulent rajouter leurs avis, aucun soucis, envoyez-les moi par mail à l’adresse suivante : seriesdefilms@hotmail.com et vous serez ajoutés à l’article.

Vous pouvez laisser soit votre nom/prénom ou votre pseudo avec votre avis/critique, ainsi les gens pourront vous reconnaître 😉

2 réflexions sur “[Cinéma] Vos coups de coeur/déceptions du mois d’Avril

  1. Pingback: Quels sont vos coups de coeur / déceptions du mois de Mai ? Partagez-les sur SeriesDeFilms ! | seriesdefilms

  2. Pingback: [Cinéma] Vos coups de coeur/déceptions du Mai 2019 | seriesdefilms

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s